Thierry satisfait de la saison de l'ESFE !


Thierry, avec un petit peu de recul, quels sont tes sentiments sur la saison qui vient de s’achever ?

Déjà, je suis heureux que nous ayons enfin pu finir un championnat, ce qui n’avait pas été le cas les saisons précédentes. Bien sûr, il y a le maintien et cette belle quatrième place de l’équipe fanion.

J’avais une grande confiance dans un groupe élargi, mais il est vrai que les nombreuses absences sur certains matchs en première partie de saison nous ont un peu fait défaut. Néanmoins, j’étais convaincu à la vue des matchs que nous nous en sortirions. Il y a également un autre objectif qui nous tenait à cœur, c’était la montée de l’équipe réserve et même si nous avons un peu pioché dans leur vivier, Jean-Philippe (ZANOL) et Cyril (GUICHARDON) ont su garder le cap, ce qui n’est pas toujours facile lorsqu’on l’on dépend d’une équipe au-dessus et que le nombre de joueurs nous oblige parfois à faire des choix autres que sportifs.


Quelles sont pour toi les points à améliorer ?

Déjà, lorsque je suis arrivé il y a trois ans, le club m’avais parlé de l’amélioration programmée des infrastructures : un gymnase qui nous aura permis de faire une très bonne préparation hivernale, de nouveaux vestiaires plus fonctionnels et plus accueillants, l’accès à un terrain synthétique pour certaines séances d’entraînement et aujourd’hui, tout cela est en place. Il y a même également l’arrosage automatique sur le terrain d’Etrez qui pourrait être un plus si toutes les conditions

d’utilisation étaient réunies. On voit que le club, grâce aux 2 communes notamment, évolue dans le bon sens.

Les dirigeants sont très présents et toujours à l’écoute, et je n’oublie pas non plus les nombreux supporters qui nous suivent tout au long de la saison. Je pense que ceux qui ont pris le bus pour le match validant le maintien à Amancy se souviendront longtemps du retour, tout comme moi d’ailleurs.

Si je devais mettre un bémol, je parlerais de la participation aux entraînements en milieu de semaine, il semble que ce ne soit pas propre à notre club mais si on veut continuer à bien travailler, il faudra plus d’assiduité à l’avenir.


Tu seras donc toujours là l’année prochaine ?

Oui, je serai toujours l’entraîneur de l’Étoile Sportive de Foissiat-Etrez pour la saison 2022-2023. Nous avions convenu avec les dirigeants, lors de mon arrivée, de partir sur un cycle de trois ans mais avec des saisons qui n’ont pas été complètes, il manquait forcément une pièce au puzzle et je suis donc très content de repartir pour une année supplémentaire. Le troisième essai au niveau de l’histoire du club aura aussi été le bon pour se maintenir en ligue. Il faudra être ambitieux et confirmer notre belle place d’honneur pour la saison prochaine.


As-tu pu également voir évoluer les équipes trois et quatre du club ?

Oui, pas autant que je l’aurais souhaité mais j’ai pu me rendre à certains matchs en tant que spectateur, ou même pour donner un peu la main à l’arbitrage. Si on veut voir l’état d’esprit d’un club, il faut aller voir ces équipes là pour comprendre et voir toute la solidarité des gens qui partent parfois avec des effectifs limités en nombre, qui essaient de trouver des solutions pour pouvoir jouer, et ce n’est pas toujours évident lorsque l’on dépend des équipes du dessus. C’est tout de même

remarquable qu’elles aient pu disputer quasiment l’intégralité de leurs matchs jusqu’à la fin de saison. Il faut travailler pour étoffer les effectifs car même avec quelques jeunes en plus, il serait bien de pouvoir trouver quelques joueurs complémentaires. Le club est vraiment à découvrir de l’intérieur pour toutes les raisons déjà évoquées.


On pourrait évoquer les joueurs mais il y a surtout une personne dont tu souhaitais parler ?


Oui, je souhaitais rendre un hommage appuyé à celui qui était mon adjoint cette saison, Ahmed MESGUI, et même si son humilité doit en partir. Il a été un confident, un compagnon, un ami. C’est un charmant garçon, mec droit qui m’a beaucoup apporté sur les réflexions à suivre, sur les questions à me poser, toujours pour le bien de l’équipe et surtout des joueurs. J’aurai souhaité le garder à mes côtés mais il avait un projet personnel qui lui tenait à cœur pour l’année à venir. Ces qualités humaines font qu’il arrive à être par son comportement un vrai meneur, un leader naturel. Ce qu’il a vécu cette année le ramènera surement avec nous je l’espère, en tous cas, tout le monde au club le souhaite.


Une conclusion ?

Je suis toujours aussi content d’avoir atterri ici. Il y a beaucoup de monde au stade, les entraineurs sont mis dans de très bonnes conditions. Lorsque je croise des personnes que j’ai pu côtoyer dans les clubs où j’ai entrainé auparavant, je leur dis de venir faire un petit tour en Bresse pour prendre exemple.

Posts récents

Voir tout